À peine six mois après la sortie du Xperia Z2, Sony remet le couvert avec le Xperia Z3. Le Xperia Z2 nous avait agréablement surpris, qu’en sera-t-il du Z3 ?

Prise en main du smartphone

Là encore, Sony fait dans la finesse. L’impression générale de qualité est saisissante, tout est très bien intégré : les boutons, l’écran, la dalle en verre. Finesse, robustesse, avec une diagonale de 5,2 pouces, Full HD (1920 x 1080 pixels). Le design est légèrement arrondi, on sent bien la rupture avec le Xperia Z1. Un petit bémol sur les angles, puisque Sony a choisi d’utiliser des matériaux plastiques pour renforcer la structure de l’appareil. C’est certainement mieux d’un point de vue de la solidité, toutefois, cela réduit légèrement la sensation « haut-de-gamme » qu’on attend de ce type de produit. Les boutons n’ont pas changé d’emplacement, rien à signaler de ce côté-là.

Écran et qualité d’image

La luminosité est largement supérieure à celle du Xperia Z2, c’est la première chose qui nous a choqués. Le rendu est parfait, les contrastes sont très bons, on peut vraiment lire son téléphone en toutes circonstances, même en plein soleil ! Côté photo, le capteur arrière fait 20,7 mégapixels, autant dire que le rendu est absolument saisissant : si vous prenez beaucoup de clichés, ce téléphone devrait surpasser toutes vos attentes. À noter toutefois que le lancement de l’application prend quelques secondes, donc si vous êtes un chasseur d’images, il faudra peut-être opter pour une autre solution. La diagonale fait 5,2 pouces, ce qui est plutôt agréable, et montre bien que Sony a optimisé les dimensions de l’appareil en général.

Le système d’exploitation et le processeur

Fidèle à son habitude, Sony a équipé le Xperia Z3 d’un OS Android, soutenu par un processeur Snapdragon cadencé à 2.5 GHz. On retrouve également trois Go de RAM, on est vraiment dans la partie haut-de-gamme du marché, ainsi que 16 giga de mémoire interne, auxquels on peut bien évidemment rajouter une carte micro SD (maximum 128 giga). Donc du côté des performances, rien à signaler, si ce n’est une navigation ultra fluide, et une endurance à toute épreuve, que ce soit pour les jeux, le visionnage de vidéos en streaming, ou le multitâche. On est vraiment sur des performances extrêmement solides, qui satisferont les utilisateurs les plus exigeants.

Ce qui nous amène donc au plus gros défaut du téléphone : il surchauffe. Et pas qu’un peu. Il est possible de voir de temps en temps un message d’avertissement apparaître, afin de vous notifier la surchauffe du téléphone, et sa mise en sécurité. À vouloir trop jouer dans la finesse, Sony a construit un appareil qui ventile mal. Mais cela n’impact que les utilisateurs acharnés. Cela valait toutefois la peine d’être notifié.

Le Sony Xperia Z3 est disponible pour environ 500€ (haut de gamme, pour un tarif qui va avec…)

Nos autres tests de smartphone